preloader

Les outils 3D plébiscités dans la promotion immobilière aux Etats-Unis

article sur les outils 3DE aux USA

Avec plus de 625 000 ventes par mois et plus de 1000 milliards de dollars de transaction à l’année, le marché immobilier américain est le premier au monde. Il nous semblait alors intéressant de nous pencher sur les usages des outils et supports 3D utilisés dans la commercialisation des projets neufs aux Etats-Unis.

On vous parle régulièrement des solutions 3D et de leurs usages en France.  Mais saviez-vous qu’aux Etats-Unis, le choix de ces supports est très différent ? Vous vous en doutez, nos pays, culture et marchés sont difficilement comparables et les supports 3D pour la commercialisation de l’immobilier neuf s’adaptent aux problématiques rencontrées.

La commercialisation de l’immobilier neuf 

Il faut savoir que les Américains sont restés fidèles à la bulle de vente alors qu’elle est en perte de vitesse en France avec de plus en plus de bureaux de vente mutualisés pour plusieurs projets immobiliers. Plus que cela, ces bulles sont une véritable invitation à la visite ;  proches des appartements témoins, ces espaces sont réalisés comme un avant-goût de ce que sera la future réalisation.

Contrairement à la France où la maquette 3D est devenue presque omniprésente, les Américains préfèrent les traditionnelles maquettes physiques ! Souvent monumentales, ces reproductions occupent une place centrale en bulle de vente et sont dorénavant connectées ! Les agents immobiliers utilisent une commande de contrôle afin d’interagir avec la maquette. Les appartements sélectionnés sont alors illuminés par des Leds et le client voit de suite où se situe le logement qui lui est proposé.

bulle de vente pour la promotion d'un bien aux Etats-Unis

La visite virtuelle à 360° est également devenue une tendance incontournable aux USA, voire un standard pour la commercialisation. Appelée « Virtual tour », ces visites virtuelles permettent aux futurs acquéreurs et autres agents de découvrir le futur bien, construit et meublé. Compte tenu des distances entre les villes et les états, ainsi de la superficie du pays (les Etats-Unis occupent un territoire 15 fois plus grand que la France !), cela vient parfaitement répondre aux problématiques de déplacements et permet aux clients de visiter virtuellement des biens à distance. Ces « virtual tours » sont proposés sur les sites internet des promoteurs et consultables librement par les visiteurs. Attention, il ne s’agit cependant pas de visites en VR !

 

 

Les perspectives sont également des éléments importants de communication dans la promotion immobilière américaine. Mais le choix des points de vue se porte davantage sur les services inclus dans les programmes : salle de sport, conciergerie, piscine, rooftop, etc. Ces services haut de gamme se rapprochent beaucoup du type d’usage que l’on retrouve dans la commercialisation de l’immobilier tertiaire en France.

Cas d’usage : Le programme immobilier « The Lindley » de CBSK

The Lindley est le dernier projet immobilier développé par CBSK Ironstate.
Situé au 591 3rd Avenue à Murray Hill (Manhattan, New York), The Lindley est un luxueux projet d’appartements conçu par le cabinet d’architectes Rawlings Architects. Afin de commercialiser ce projet, CBSK Ironstate a souhaité développer une application d’aide à la vente spécifique pour le marché américain.

Artefacto a développé une application de visite virtuelle et de réalité augmentée destinée à accompagner les commerciaux. Le mode réalité augmentée permet d’afficher la résidence sur le plan masse situé en bulle de vente. Des perspectives et des vues à 360° sont également consultables dans l’application. De plus, celle-ci comporte une fonctionnalité de contrôle permettant d’interagir avec la maquette physique du bâtiment. Le commercial peut alors sélectionner les appartements disponibles. Un backoffice a également été développé afin d’administrer les contenus de l’application.

prspective du rooftop de The Lindley

 

Des outils amenés à évoluer

Les usages de ces outils 3D diffèrent donc quelque peu par rapport à la France. Pour répondre aux contraintes géographiques, les « virtuals tours » sont devenus des incontournables de la commercialisation pour les logements neufs et même anciens. Les bulles de ventes sont également des lieux particulièrement privilégiés pour la promotion immobilière.  Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, le marché américain reste relativement timide concernant la réalité augmentée et les visites virtuelles en VR. Seuls certains projets luxueux commencent à proposer ce type de support.

 

CTA infographie outils 3D pour le web

 

 

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !
 


Ne ratez rien de l'actualité d'Artefacto ! 
Tous les mois, recevez nos contenus d'experts
sur la réalité augmentée et virtuelle