preloader

Réalité mixte, virtuelle, augmentée… Quels bénéfices et usages ?

réalité mixte pro

 

Réalité mixte, virtuelle et augmentée… La technologie n’a pas fini de nous surprendre ! Il est vrai que le contenu immersif et la visualisation 3D ne cessent d’ouvrir des possibilités passionnantes pour les professionnels. Cette véritable révolution technologique concerne aussi bien le secteur de l’immobilier que celui de l’industrie ou encore la culture. Découvrez leurs spécificités et les opportunités que les différentes réalités apportent aux pros.

 

La réalité virtuelle : définition et usages

L’histoire de la réalité virtuelle n’est pas toute récente ! Si elle est née dans les années cinquante, ce n’est que dans les années quatre-vingt-dix qu’apparaissent les premiers casques de réalité virtuelle. Depuis, les avancées technologiques sont telles que des casques comme l’Oculus Rift ou l’HTC Vive permettent une vraie immersion. Ces plateformes accessibles ont amené la réalité virtuelle sur le marché grand public.

Un système infrarouge y tracke l’utilisateur, en suivant sa tête et ses mains, dans un monde 3D complet et fait d’images de synthèse. L’utilisateur peut se déplacer, avoir des interactions avec le monde virtuel mais aussi avec des objets.

 

Quels usages la réalité virtuelle permet-elle ? 

Artefacto a développé des applications pour Oculus Rift destinées au secteur muséographique, notamment pour des visites de reconstitution historique. Grâce à l’application de l’Abbaye de Bon Repos, assis dans un fauteuil et l’Oculus Rift devant les yeux, l’utilisateur vit une expérience exceptionnelle. Il se laisse guider dans une visite de l’abbaye reconstituée en images de synthèse, telle qu’elle était il y a quelques siècles. Ce type d’application immerge dans des prises de vues à 360°. Côté interactivité, il est possible de naviguer entre elles grâce à des pastilles interactives ouvrant une vidéo ou une photo. Ce type d’application est aussi très utile dans l’industrie, pour des visites d’usine et notamment dans l’agroalimentaire. Contenu immersif par définition, la vidéo à 360° est un type de réalité virtuelle très efficace.

 

Pour en savoir plus, découvrez également notre infographie « Augmentée VS Virtuelle : comprendre les usages outils de la réalité augmentée et virtuelle. »

 

 

La réalité augmentée 

Le principe de la réalité augmentée ? Traiter un flux vidéo en temps réel et y ajouter des informations interactives. Il y a plusieurs manières de concevoir la réalité augmentée. Les spécialistes d’Artefacto le font en 3D.

À l’aide d’un smartphone ou d’une tablette, l’application dédiée utilise un marqueur, comme un visuel. Celui-ci est reconnu par l’application, qui déclenche alors une animation en 3D qui s’intègre dans le réel. Ceci peut par exemple servir à faire apparaître un bâtiment en 3D, en utilisant les capteurs du téléphone. Dans le secteur de la promotion immobilière, les professionnels y trouvent bien des avantages. Cela permet, lors de la visite d’un chantier, de voir la construction complètement aboutie sortir de terre à la bonne échelle alors que l’on se tient depuis la route. Dans l’immobilier, la réalité augmentée sert aussi à faire des visites à 360° de l’intérieur des appartements et des immeubles. Idéal pour se projeter pleinement et convaincre les futurs propriétaires !

Côté divertissement, Artefacto a créé, une application de coloriage de type advergame (jeu vidéo publicitaire) à l’occasion de la sortie du film d’animation Ferdinand. L’application s’intégrait dans une campagne de communication digitale innovante : un exemple d’application ludique de réalité augmentée ! Ces dispositifs se déclinent à l’infini en fonction des besoins des pros.

Dernière chose à connaître sur la réalité augmentée : comme les informations se placent par-dessus le flux vidéo, il n’y a donc pas de prise en compte de la profondeur. Cela nécessiterait en effet des capteurs spécifiques et tous les téléphones n’en sont pas aujourd’hui équipés.

La réalité mixte : pour aller encore plus loin

Définition de la réalité mixte

 On la voit arriver depuis quelques années mais ses applications sont encore rares. Pour les spécialistes, il peut exister plusieurs définitions de la réalité mixte.

Chez Artefacto, la technologie de réalité mixte est souvent liée à un dispositif bien précis (comme le casque HoloLens de Microsoft ou le Meta 2 de la société Meta). L’utilisateur porte un casque qui est tracké dans le réel, capable de se repérer et de reconstituer une cartographie en 3D de ce qu’il y a autour de lui. Le plus ? Bénéficier d’une intégration en réalité augmentée (on voit en effet à travers le casque) sur laquelle on place un fichier 3D. L’intégration dans l’environnement est donc parfaitement cohérente. Par exemple, si un objet réel s’intercale entre la personne et l’objet virtuel, il sera pris en compte et apparaîtra devant celui-ci, avec la profondeur réelle. Cela n’est pas toujours le cas avec la réalité augmentée, où les informations sont rajoutées par-dessus le flux vidéo, tous les téléphones n’étant pas équipés de capteurs supplémentaires.

projet de moto en réalité mixte

 

 

Quels usages pour les dispositifs de réalité mixte ?

En décembre 2017 a eu lieu la 1re utilisation mondiale de réalité mixte lors d’une opération chirurgicale à l’hôpital Avicenne (93). Équipé d’un casque HoloLens, le médecin a opéré une patiente d’une manière inédite. Grâce à la réalité mixte, il a pu profiter d’une documentation augmentée depuis la salle d’opération, comme la reconstruction en 3D des clichés de sa patiente. Il pouvait aussi accéder à des données médicales et interagir avec d’autres confrères aux quatre coins du monde.

La réalité mixte est une technologie naissante. Pour l’instant, on trouve surtout des applications de ce concept dans le domaine de l’industrie. La méthode est intégrée en expérimentation au sein de chaînes de production. Par exemple, en regardant un moteur démonté via le casque HoloLens, vous pouvez voir des séquences de démontage de certaines pièces, voir les pièces animées en hologramme qui se placent sur le moteur réel, et observer les différentes étapes à réaliser pour remonter le moteur. Grâce à une interface tactile, l’utilisateur peut interagir avec le modèles 3D affiché en faisant des gestes de pincement dans l’espace qui sont captés par la plateforme.

 

La réalité mixte : de réels bénéfices pour les pros

La réalité mixte va apporter une réelle valeur ajoutée au marché de la 3D. C’est une ergonomie d’accès à l’information totalement novatrice qui va permettre de nouveaux usages dans le domaine du loisir mais aussi et surtout pour les professionnels.

Le casque Hololens sert déjà par exemple pour des solutions de maintenance dans l’industrie. Ce type d’application peut aussi bien s’envisager pour du matériel que pour les chaînes de production. Autre spécialité où la réalité mixte se justifie : les architectes pourraient s’en servir pour apprécier les détails d’une maquette en 3D afin d’en détecter les éventuels défauts et les rectifier avant de lancer les travaux de construction. Enfin, dans le secteur de la formation et de l’éducation, les possibilités sont aussi très intéressantes. La réalité mixte permettrait aux élèves de s’exercer « en conditions réelles » dans un environnement dangereux. Les perspectives sont infinies et les avancées technologiques n’ont pas fini de nous surprendre !

casque hololens chez renault trucks

©Immersion – Renault Trucks

Réalité mixte, réalité augmentée, réalité virtuelle… Les nouvelles technologies ouvrent de nouvelles possibilités. Et comme l’immersion et la précision n’en finissent plus de s’améliorer, ces applications innovantes trouvent donc tout leur sens dans de nombreux secteurs d’activité tels que la maintenance, la formation, l’immobilier et l’industrie.

 

Vous aussi vous souhaitez vous démarquer et améliorer votre expérience utilisateur ? Téléchargez notre Livre blanc Up Catalogue.

 téléchargez notre infographie sur la réalité mixte

 

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !
 


Ne ratez rien de l'actualité d'Artefacto ! 
Tous les mois, recevez nos contenus d'experts
sur la réalité augmentée et virtuelle