preloader

Définition

La réalité mixte est un terme désignant les dispositifs de visualisations de contenu en 3D par le biais d’un casque dédié. Par définition, ce terme est un mix entre réalité augmentée et réalité virtuelle. Bien que plus proche de la réalité augmentée, elle reste différente par la technologie qu’elle embarque.

Selon nos experts Artefacto, la principale différence entre la réalité augmentée et la réalité mixte est la capacité du casque à prendre en compte l’espace réel , et ce, grâce aux capteurs intégrés au casque. La position de l’utilisateur est également calculée en temps réel. Il s’agit d’une version améliorée de la réalité augmentée. De plus l’ensemble permet d’intéragir physiquement avec les éléments en 3D grâce à une série de gestes à effectuer.
Plus simplement, une couche de virtuelle se plaque sur le réel.

 

 « Le virtuel épouse le réel comme une seconde peau uniquement visible par les porteurs d’un casque de réalité mixte » – Stéphane Chaplain, Technical lead R&D chez Artefacto

Microsoft Hololens chez Artefacto

L’histoire de la réalité mixte

Contrairement à la réalité augmentée et virtuelle, la réalité mixte n’est pas une technologie ancienne. Le terme en lui-même fût évoqué par Paul Milgramm et Fumio Kishino en 1994 lors de leurs travaux sur le concept de continuum de la virtualité.  Il s’agit à l’époque de qualifier tout ce qui se situe entre la réalité augmentée et virtuelle mais qui n’entre pas précisément dans ces deux catégories.

Plus récemment, c’est Microsoft, qui, lors de la sortie de son casque Hololens le 21 janvier 2015 reprit ce terme afin de définir son casque. En effet, celui ne s’intégrant pas dans la réalité virtuelle et ne répondant pas à la définition exacte de la réalité augmentée, il fut catégorisé dans la réalité mixte.

 casque de réalité mixte hololens vs meta

La réalité mixte : une technologie hybride

Ce casque d’un nouveau genre fût développé en collaboration avec la NASA, qui elle-même avait déjà réalisé quelques prototypes dans les années 90. Selon Microsoft, le Hololens se définit comme un « ordinateur holographique autonome ». L’ensemble embarque en effet une série de processeurs ainsi que plusieurs capteurs permettant de détecter précisément les mouvements, l’espace et la position de l’utilisateur. La 3D reste fixe et prend en compte de la disposition de la pièce. Le casque est quant à lui totalement autonome et ne nécessite aucun branchement.

Attention: Il est important de ne pas confondre l’appellation « réalité mixte » utilisée pour certains casques de réalité virtuelle. Ils sont appelés ainsi car ils sont développé sur la plateforme « Windows Mixed Reality » mais se rapproche bien plus de l’Oculus Rift et du HTC Vive. En effet, ceux-ci sont totalement fermés et ne superposent pas de virtuel sur le réel.

Aujourd’hui la réalité mixte est utilisée pour désigner tous les dispositifs se rapprochant du casque Microsoft Hololens, comme c’est le cas pour le casque Meta, son principal concurrent sur le marché. Le casque de réalité mixte Meta diffère par le fait qu’il est nécessaire de le brancher à un PC. Il offre en contrepartie un meilleur angle de vision.

Un outil qui s’adresse aux professionnels

Lors de la première démonstration du Hololens, Microsoft illustrait les capacités de son casque avec des jeux vidéo comme Minecraft, ou en montrant l’interface de Windows dans une 3D épousant parfaitement l’espace d’une pièce. On pensait donc dans un premier temps que la réalité mixte allait se déployer dans les foyers et devenir un outil grand public permettant d’accéder à des applications en surcouche virtuelle.

Mais avec un prix de plusieurs milliers d’euros par casque, c’est bien le marché professionnel qui fût visé, du moins dans un premier temps.

Les finalités applicatives ont marqué l’orientation de la réalité mixte. En effet, les professionnels se sont très vite rendu compte des bénéfices que ce type d’outil pouvait procurer, notamment dans le secteur industriel, médical ou du retail. Microsoft s’est alors engouffré dans la brèche en proposant des partenariats de développement avec des firmes internationales comme Volvo, Ford ou encore Boeing.

 

Les industriels, premiers à s’équiper en réalité mixte

 C’est l’industrie qui s’est lancé la première dans la réalité mixte. A vrai dire, c’est Microsoft lui-même qui s’est orienté dans une optique professionnelle en optimisant son casque pour des usages industriels. Aujourd’hui, des multinationales l’ont adoptés dans leur process. La possibilité d’afficher des informations 3D superposées aux équipements tout en laissant une liberté totale de mouvements pour l’opérateur les ont rapidement convaincus.

Chez Ford par exemple, le Hololens sert à remplacer les modélisations classiques en argiles afin de proposer une maquette complète en 3D et entièrement modulable. Celle-ci est facilement mise à jour et permet de multiplier rapidement les essais de design et d’ingénierie. C’est un vrai gain de temps pour les équipes et permet d’avoir une maquette évolutive. Ingénieurs et designers viennent enrichir le modèle 3D du véhicule au fur et à mesure de l’évolution du projet.

Renault Truck s’essaye également à la réalité mixte, en l’intégrant dans son contrôle qualité pour les moteurs de ses véhicules. Équipé de l’Hololens l’opérateur vérifie la conformité du montage moteur par rapport au détail de chaque pièce. Il s’agit ni plus ni moins d’une aide visuelle précise qui vient aider l’utilisateur à vérifier la qualité de l’assemblage.

casque hololens chez renault trucks

 

Le retail et la réalité mixte font bon ménage

Dans le retail, la réalité mixte s’installe également tout doucement. À la manière de la réalité augmentée, le casque Hololens a l’avantage de pouvoir embarquer des éléments en 3D interactifs. Véritable catalogue, le casque vous permet de recréer la sensation d’être devant le produit ou le projet.

C’est le projet du constructeur automobile Volvo qui développe en collaboration avec Microsoft une expérience sur le casque de réalité mixte Hololens. À terme, le but est de proposer au client une autre manière de choisir son véhicule en concession. Il pourra alors sélectionner les options, la motorisation ou encore la peinture depuis le casque. L’ensemble des choix se répercutent sur la maquette 3D du véhicule qui s’affiche devant lui. Cet outil s’inscrit dans une démarche de marketing expérientiel et place le client dans un univers à la croisée du réel et du virtuel.

casque Hololens chez Volvo

 

La réalité mixte s’invite dans l’immobilier et la construction

 Reprenant les usages de la réalité augmentée, c’est aujourd’hui la réalité mixte qui fait son entrée dans le secteur immobilier. En prenant en compte l’espace, la position et l’interactivité, le casque Hololens donne la possibilité aux visualisateurs de se déplacer en toute liberté autour de la maquette et d’interagir avec. Le fait que le dispositif soit autonome et prennent la forme de lunettes permet un meilleur confort qu’une tablette ou un smartphone.

La réalité mixte se prête également à la visualisation de maquette 3D dans le cadre du BIM. En effet, cette maquette numérique collaborative du projet est en passe de devenir un incontournable dans la promotion immobilière, la maitrise d’œuvre et la construction. Les casques de réalité mixte sont donc un excellent moyen de visualiser les éléments 3D comme les gaines électriques, les tuyaux ou encore les fondations. Ils s’affichent en surcouche virtuelle sur la construction réelle.

Un outil incroyable dans le développement de projet

Cet usage rejoint très fortement ce qui a été évoqué plus haut avec le cas de Ford dans l’industrie. Hololens est de plus en plus utilisé dans le cas de développements de projets. Industrie, design ou architecture se servent de la réalité mixte pour créer une maquette 3D évolutive. Les équipes peuvent alors interagir autour d’un modèle commun et tester différentes solutions en mettant à jour la maquette. Le gain de temps est énorme et l’interactivité du dispositif pousse à la motivation et à la création.

projet de moto en réalité mixte

Hololens s’invite en chirurgie

 Bien qu’il s’agisse pour l’instant d’expérimentation, le casque de réalité mixte Hololens passe les portes de l’hôpital. À la manière des lunettes de réalité augmentée Google Glass, le casque de Microsoft s’est récemment illustré dans le cadre d’une opération chirurgicale. C’est à Paris, à l’hôpital Avicenne qu’un chirurgien s’est aidé de l’Hololens dans une pose de prothèse d’épaule. Celui-ci visualisait des informations en 2D et 3D comme les radiographies, IRM et épaisseur de la peau. Selon le chirurgien, ce dispositif en réalité mixte lui a permis d’atteindre une précision impossible à obtenir sans ce casque. Grâce au succès de cette expérience, on est susceptible de retrouver la réalité mixte au sein des blocs opératoires pour accompagner les chirurgiens.

 

téléchargez notre infographie sur la réalité mixte

 

Le futur de la réalité mixte ?

Bien qu’encore onéreuse et expérimentale, la réalité mixte se profile comme un outil d’avenir pour une multitude de secteurs d’activité. Il est évident que toutes les possibilités applicatives n’ont pas encore été développées mais chaque jour apporte son lot de nouveaux projets en réalité mixte.

Concernant la technologie en elle-même, elle est aujourd’hui limitée avec un angle de vue pour l’instant restreint. On peut donc espérer à terme un outil permettant de voir une pièce et sa surcouche virtuelle sur l’intégralité du FOV (Field of View). C’est d’ailleurs ce qui était présenté dans les vidéos de Microsoft lors de la présentation de l’Hololens, preuve que la firme de Redmond a encore beaucoup d’ambition pour son casque. Les dernières informations indiquent que Microsoft travaillerait actuellement sur une nouvelle version plus performantes de son casque Hololens.

Il existe également beaucoup d’attentes concernant son concurrent, la célèbre start-up Magic Leap, qui promet une révolution du secteur de la réalité mixte avec la sortie de son casque : Magic Leap One. Pour l’instant, il s’agit principalement d’effet d’annonce malgré la présentation du design du casque et une sortie prévu au cours de l’année 2018. De la même manière que le Hololens de Microsoft, Magic Leap promet de pouvoir observer et interagir avec la 3D sur l’intégralité du casque.

Le marché de la réalité mixte devrait valoir 187 milions de dollars en 2025 selon le Transparency Market Reasearch.

 

Vous souhaitez développer un projet utilisant la technologie de réalité mixte ? Contactez-nous !

 

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER !
 


Ne ratez rien de l'actualité d'Artefacto ! 
Tous les mois, recevez nos contenus d'experts
sur la réalité augmentée et virtuelle